Noblesse Mérovingienne

les Arnulfiens

  • L’origine de la Dynastie Arnulfienne a fais l’objet de nombreuses discussions d’historiens et de généalogistes depuis le début du Moyen Âge, avec des généalogies fabriquées, contestés et contradictoires. À partir du XXème siècle et l’apparition de la critique historique, il semble qu’un consensus s’élabore autour des propositions suivantes
  • Lire la suite
    • Arnould de MetzArnulf de Metz, unanimement désigné comme un Franc, est probablement un descendant de Sigebert ersten von KölnSigebert le Boiteux à la 5° génération, Ier Roi Francs du Rhénans et de Malaric Ier de Toxandrie à la 11° génération, l’un des premiers Chef Francs.
    • Dode Ferréoli – Oede de Metz, son épouse, est la fille de Arnoald de MoselleArnoald de Metz, † XXVème Évêque de Metz.
  • Les origines de la noblesse Arnulfienne a été partiellement reconstruite.
    1. Das Königreichs der Franken Sugambrer – Hypothèse de l’origine
         – le Royaume des Francs Sicambres
      1. Das Königreichs der Franken Sugambrer von Toxandrien – de 148
           – le Royaume des Francs Sicambres de Toxandrie
        1. Das Königreichs der Franken Sugambrer der Osten
             – le Royaume des Francs de l’Orient
          1. Das Königreichs der Franken Sugambrer von Köln – vers 326
               – le Royaume des Francs de Cologne
        2. Das Königreichs der Franken Alamannien – vers 306
             – le Royaume des Francs d’Alémanie
        3. le Royaume des Francs de Toxandrie – vers les 300
             – Königreich Toxandrien Franken
          1. das ersten Königreich der Franken von Worms – vers 377
               – le Ier Royaume des Francs de Worms
            1. le Royaume des Francs Saliens
              1. le IIème Royaume des Francs Rhénans – vers 425
                   – das zweite Königreichs der Francken von Köln
                1. les Arnulfiens
              2. das zweite Königreich der Franken von Worms
                   – le IIème Royaume des Francs de Worms
              3. le Ier Royaume des Francs du Cambrésis
  • les Pippinidiens

  • Aucun document contemporain ne mentionne le nom des parents de Pippin Ier de Landen, et la Vita Garitrudis abbatissae Nivialencis rédigée au VIIème siècle se borne à dire que son origine est si illustre que nul en Europe n’ignore le nom et la gloire de ses aïeux.
  • Au Xème siècle, la Genealogia dŭcātŭs Francōrum parle de Carloman de Hesbaye, comme Māior dŏmŭs Austrasiæ au nom du Roi Theodebert IIème des Francs et père de Pippin Ier de Landen, puis au XIème siècle, la Vita Pippini ducis le dit simplement fils d’un Karloman – Carloman, sans plus de précision.
  • La documentation contemporaine permet de confirmer l’inexistence d’un maior domus d’Austrasie nommé Carloman au début du VIIème siècle. Les historiens sont partagés sur l’existence même de Carloman, certains rejetant complètement l’information
  • Mais cette mention de Carloman de Hesbaye comme père de Pippin Ier de Landen dans la Vita Pippini ducis n’apporte pas de prétention particulière et semble être issue d’une autre source que la Genealogia regum Francōrum.
  • De plus, à la naissance de Carolus de Francie, la Chronique de Frédégaire, indique que son père Pippin IIème de Herstal le nomma d’un nom pris à sa propre langue, c’est-à-dire à sa langue maternelle, ce qui indique que le prénom de Carolus de Francie provient de sa famille maternelle, donc celle de Pippin Ier de Landen.
  • Lire la suite
  • La noblesse Arnulfienne a été partiellement reconstruite.
    1. les Arnulfiens
    2. les Pippindiens
        • – Union des deux Familles
      1. les Arnulfiens et les Pippindiens
          • – Création de la Noblesse
        1. le IIème Duché de Champagne
        2. le Comté de Bourgogneenfant illégitime
            • – Division du Comté de Bourgogne
          1. le Comté de Chalon-sur-Saône
          2. le Comté du Vexin
          3. le Comté de Vermandois
          4. le Comté de Autun
            1. le Comté de Chalon-sur-Saône
        3. famille des Carolingiens
        4. le Comte-Abbé de Saint-Quentin
        5. le Comté de Paris
        6. Abbé de Saint-Quentinenfant illégitime
  • famille des Guilhelmides
    • La famille des Guilhelmides ou Wilhelmides est un lignage de la noblesse franque du VIIIème et Xème siècles proche de la famille Carolingienne. Initialement implantée dans la région de Autun, elle s’étend ensuite en Septimanie Aquitaine et Languedoc. Cette famille tient son nom de Guillaume de Gellone, son représentant le plus célèbre, mais les prénoms de Thierry et Bernard sont les plus fréquents dans cette famille.
  • famille des Girardides
    • Les Girardides sont un lignage de la noblesse franque, il reçoive le comté de Paris qui est un comté carolingien ayant Paris et sa cité épiscopale pour chef-lieu.
  • famille des Chrodbertiens
    • L’origine de la famille est longtemps restée méconnue et diverses conjectures ont pu être formulées. Ainsi, on a parfois avancé que Robert le Fort était un descendant agnatique de Childebrand des Francs mais cette théorie a été abandonnée.
    • Au XXème siècle, des travaux de plusieurs historiens ont permis de dégager un certain nombre d’hypothèses et de quasi-certitudes sur l’histoire et la généalogie des Rodbertiens.
    • Les ancêtres des Capétiens formeraient un groupe familial constitué de serviteurs des derniers Mérovingiens en Neustrie comme Chrodobert de Francie, puis ils seront proche des premiers Carolingiens en Austrasie comme Rodbert Ier van Haspengouw.
      – Le tableau synoptique ci-dessous rend compte des :
        – hypothèses; quasi-certitudes et certitudes relatives à la lignée des Chrodbertiens.
      1. Royaume Franque de WormshypothèseRoyaume Germains de Wormshypothèse
        1. Création de la dynastie des Chrodbertiens – IIème Comté des Francs de Hesbaye
          1. Création du IIème Comté de Laon – issus de la famille des Chrodbertiens
            1. Création de la dynastie des GuilhelmidesIer Comté de Autun
          2. Création du Ier Comté du Mans – issus de la famille des Chrodbertiens
            1. Famille des Rorgonides – hypothèse
            2. Famille des Hugonides – hypothèse
          3. Création de la dynastie des Robertiens – IIIème Comté des Francs de Hesbaye
            1. La dynastie des Robertiens – Serviteur des Carolingiens