les Germains

Les origines des peuples germaniques

  • L’hypothèse généralement retenue donne aux peuples dits germaniques une origine nordique : ils proviendraient des pays entourant la mer Baltique, plus précisément des territoires actuels de la Suède, du Danemark, du Mecklembourg et du Schleswig-Holstein, avec des extensions en direction de la mer du Nord au niveau des embouchures de l’Elbe et de la Weser, ainsi que vers la Poméranie. Que nous ont appris l’archéologie et les textes, le plus souvent romains, au sujet de ces peuples, de leur culture et de leur rencontre avec la civilisation romaine ?
  • La Germanie au milieu du I° siècle avant J.-C.

    La Germanie au milieu du I° siècle avant J.-C.

    L’émergence des Germains

  • C’est à partir de la période qui va de 900 à 1000 av. J.-C. environ que les tribus qui devaient former plus tard les « Germains » commencèrent leur mouvement vers le sud. Ils avancèrent alors en un large front qui couvrait l’aire comprise entre l’axe rhénan et la Vistule. Vers 500 av. J.-C. ils avaient déjà atteint le Rhin dans la région des Pays-Bas actuels. À cette époque, le Rhin ne jouait pas encore le rôle qui fut le sien plus tard, de ligne de frontière abrupte et clairement définie entre les différents peuplements de l’Europe. Ces peuplades venues du nord s’apprêtaient à poursuivre leurs mouvements migratoires vers le sud, c’est-à-dire vers la Gaule. C’est donc à ce moment que les Gaulois entrèrent en contact avec leurs futurs voisins. Les Belgae furent, semble-t-il, les premiers à englober en leur sein un certain nombre de Germains, dont la langue était peu différente du gaulois ; à l’époque de Jules César, les tribus Belgae semblent bien avoir été composées pour moitié de Germains. C’est dans cette région rhénane que l’on vit apparaître le nom des Germains sous la forme de Germani cisrhenani ou « Germains de la rive gauche du Rhin ». On appelait ainsi les tribus des Condrusi, Eburones, Caerosi, Caemani et Paemani rattaché aux Belgae. L’écrivain romain Tacite explique que le mot « Germanie » – Germaniae vocabulum – serait d’origine assez récente et se référerait surtout aux Tongres à qui l’on aurait donné le nom de « Germains » (Tacite, Germanie, 2,3).
  • Article suite

    La Ligue des Trente

  • Pourquoi les Trente ou La Ligue des Trente ? Pourquoi pas moins ou plus ? En fait cette expression est complètement arbitraire car elle est liée aux sources incomplètes et fragmentaires à propos des peuples Germains. Les Germains n’étaient pas composés de génotypes caractéristiques ou dits purs. Ces thèses n’ont aucun sens car les Germains se formèrent au travers des siècles entres migrants, autochtones, Celtes, Slaves ou Scandinaves entre-autres.
  • Malgré même certaines coutumes semblables et une culture des Runes commune, les différences entre les peuples ou communautés de Germains étaient grandes, physiques ou sociétales. D’ailleurs beaucoup de clans et de petits peuples se perdirent dans l’Histoire en étant regroupés dans les grandes nations Germaines (Francs, Alamans, Goths, Anglo-Saxons, Suèves ou Thuringes). De plus l’imprécision des mémoires des voyageurs et historiens d’alors et le temps aura œuvré à beaucoup de confusion.
  • Ainsi donc à partir de ce postulat, liberté à été prise d’extrapoler (néanmoins avec rigueur) et d’isoler une période et un contexte.
  • La période choisie est celle la plus proche des premiers peuples Germains couvrant une amplitude du I° Siècle Before Common Era – BCE au III° Siècle Common Era – CE avant les grandes migrations. Cet âge d’Or imaginaire est assez Antique pour s’intéresser aux peuples les plus proches de la culture Germanique et assez étendue pour qu’on en ait eu des traces historiques écrites…
  • Enfin le contexte est celui du cœur de la Germanie naissante et donc la plus palpitante car encore la plus proche des Clans antiques conquérants. Mais cette période est également celle des luttes de territoires, des alliances, des inimitiés, du développement de la Route de l’Ambre, des premiers Limes et du combat contre l’Empire Romain. En outre c’est au sein de la Forêt Hercynienne, des frontières du Rhin et du Danube, les contours de la Germanie dans sa période la plus définie et cohérente avant qu’elle ne disparaisse par les guerres intestines, les conquêtes et replis Romains, les grandes migrations dites « Barbares » et l’envahisseur Huns…
  • – Classification par origines Germaniques

      – Germains du Nord – Scandinaves, Nordiques, Septentrionaux

  • les GothsLes Empereurs de l’Est
      – Origine Mythique du clan des Amales et du clan des Balthes
        La séparention des Goths en deux
    1. les OstrogothsGreuthungues à l’est du fleuve Dniestr
    2. les WisigothsThervingues à l’ouest du fleuve Dniestr
        – Création du Royaume des Wisigoths du clan Balthes.
          – Gründung der ersten Königreich der Westgoten.
        – les Wisigoths adopte l’Arianisme vers 341 et vers 376 sous la pression des Huns ils demandent aux Romains à traverser le Bas-Danube.
          – Deux colonnes ce forme
      1. Le Royaume des Wisigoths dans la province de Mésie
          – Le Royaume des Wisigoths Ariens
      2. Le Royaume des Wisigoths se réfugie dans la Caucalanda Transylvanie
          – Resté fidèle au paganisme la famille de Athanaric IIème des Wisigoths.
            – Réunification des tout les clans Wisigoths sous l’influence du clan Balthes et début des grandes invasions en Occident – Histoire
        1. Le Royaume des Wisigoths avec l’invasion de l’Italie
            – Royaume des Wisigoths moderne avec une Capitale.
          1. Le Royaume des Wisigoths de Toulouse
              – Invasion de la Gaule en partie sud
          2. Le Royaume des Wisigoths de Barcelone
              – Invasion de l’Espagne en partie nord
          3. Le Royaume des Wisigoths de Tolède
              – Invasion de toute l’Espagne
                – Création du Royaume d’Espagne, Creación del Reino de España ils adoptent la Sainte Trinité
            1. Le Royaume d’Espagne de Tolède Wisigoths
            2. Le Royaume d’Espagne de Tolède Wisigoths
            3. Les prétendants au trône d’Espagne
    3. separateur_articles

  •    – Germains Occidentaux – Westdeutsche

  • Paradoxalement, ce sont ceux dont la préhistoire et la protohistoire sont les moins bien connues à cause des mouvements de population dont il a été question précédemment et des brassages de population que ces mouvements entraînèrent à la lisière du monde romain. En raison de leur diversité, les Germains occidentaux sont subdivisés en trois sous-groupes par les linguistes : les Germains de Rhénanie (établis entre le Rhin et la Weser), les Germains de l’Elbe et les Germains de la mer du Nord.
  • Les principales sources dont nous disposons sur ces peuples sont les sources romaines, notamment l’œuvre à caractère ethnographique de Tacite et les écrits de Pline l’Ancien.
  • separateur_articles

    1. Germains de Rhénanie :

    2.   – Germains de l’Elbe

      les Hermunduresaïeux des Alamans

      Les LombardsLes Élus des Dieux – Langobardōrum

      1. – Ier Royaume des Lombards de Scandinavie
        • – Erstes das Königreich Skandinavien Langobarden
      2. – IIème Royaume des Lombards de Pannonie – du Clan des Lethings
        • – Zweites Königreich der Langobarden in Pannonien
        • – Δεύτερη Βασίλειο των Λομβαρδών της Παννονίας
          1. – Ier Duché des Lombards du Frioul – du clan des Gisolfingis, nommé part Alboïn dei Longobardi
            • – Primus Langobardōrum Forum Iulii dŭcātŭs – Primo ducato dei Longobardi del Friuli
            1. – IIème Duché des Lombards de Bénévent
              • – sĕcundus Langobardōrum Bĕnĕventum dŭcātŭs – sesto ducato dei Longobardi di Benevento
              1. – VIème Royaume des Lombards d’Italie – usurpation du trône
                • – sextus Langobardōrum regnum Ĭtălĭa – quinto il regno dei Longobardi in Italia
      3. – IIIème Royaume des Lombards de Pannonie – du Clan des Gausis
          – Conversion au Christianisme arien
        • – Drittes Königreich der Langobarden in Pannonien
        • – Τρίτον Βασίλειο των Λομβαρδών της Παννονίας
        1. – Ier Royaume des Lombards d’Italie – du Clan des Gausis
          • – Primus Langobardōrum regnum Ĭtălĭa – Prima il regno dei Longobardi in Italia
              – Creazione dei Longobardi ducati di Italia – Création des Duchés Lombards d’Italie
          1. – Ier Duché des Lombards de Spolète nommé part Alboïn dei Longobardi
            • – Primus Langobardōrum Spōlētĭum dŭcātŭs – Primo ducato dei Longobardi di Spoleto
          2. – Ier Duché des Lombards de Bénévent nommé part Alboïn dei Longobardi
            • – Primus Langobardōrum Bĕnĕventum dŭcātŭs – Primo ducato dei Longobardi di Benevento
          3. – Ier Duché des Lombards de Turin – du Clan des Anawas
            • – Primus Langobardōrum Taurīnõrum dŭcātŭs – Primo ducato dei Longobardi di Torino
            1. – IIIème Royaume des Lombards d’Italie – du Clan des Anawas – Conversion au Christianisme trinitaire
              • – tertĭus Langobardōrum regnum Ĭtălĭa – terzo il regno dei Longobardi in Italia
      4. – IIème Royaume des Lombards d’Italie – du Clan des Beleos
        • – sĕcundus Langobardōrum regnum Ĭtălĭa – Secondo il regno dei Longobardi in Italia
      5. – IVème Royaume des Lombards d’Italie – Retour au Christianisme arien
        • – quartus Langobardōrum regnum Ĭtălĭa – quarto il regno dei Longobardi in Italia
      6. – Ier Duché des Lombards de Brescia – du Clan des Arodingis
        • – Primus Langobardōrum Brixĭa dŭcātŭs – Primo ducato dei Longobardi di Brescia
        1. – Vème Royaume des Lombards d’Italie – du Clan des Arodingis
          • – quintus Langobardōrum regnum Ĭtălĭa – quinto il regno dei Longobardi in Italia
      7. Royaume de Lombardierécupération du trône
          – 2ème Duché d’Astepar une donation de Cuniberto dei Longobardi
      8. les Astigianidu 2ème Duché du d’Aste récupère le trône
      9. les Friulanidu 2ème Duché du frioul récupère le trône
      10. le Longobardien

      les Suèvesles Anciens Frères

      1. – Ier Royaume des Suèvesde la Moravie, de la Hongrie du Nord et du Danube
        • – Erstes Königreich von Sueben – primus regnum Dei Suēvicus
          – Scission en deux entité
        1. – Ier Royaume des Suèves de Galice – Erstes Königreich von Sueben im Galicien
          • – primus regnum Dei Suēvicus Gallæcĭa
        2. – Ière Principauté de Souabes – erste Fürstentum Schwaben
          1. – Création du Royaume de Bavarii – Dynastie des Agilolfinges
            • – Königreich von Bavarii
            1. – Conquête du Duché de là Haute-Bavière – Herzogtum von dort Oberbayern
            2. – Création du Duché de là Basse-Bavière – Herzogtum von dort Niederbayern
              • – Unification des deux Duchés de Bavière – Herzogtum von Bayern
              1. – Ier Duché Agilolfinges de Aste – erste Herzogtum Agilolfinger Asti
                • – primus enim Agilolfinges Hastæ dŭcātŭs – primo ducato degli Agilolfinges di Asti
                1. – Ier Royaume Agilolfinges de Lombardie – Primus regnum Agilolfinges Langobardōrum Ĭtălĭa – primo il regno Agilolfingie Longobardi
              2. le Comté de Vintzgau – Création du Comté
                1. le Comté d’Orléans – Création du Comté
      2. les MarcomansLes Graveurs de Runes
      3. les QuadesLes Vigies du Danube
      4. les Semmons
      5. separateur_articles

        Germains de la Mer du Nord

      6. les Angles
        les SaxonsLes Résistants Païens
          – Anglo-Saxons
        les ChauquesLes Marins des Limes
        les FrisonsLes Pirates du Nord
        les Jutes
        les Thuringiens
        les Warnes
      7. separateur_articles

        Germains de l’Est – Orientaux

      8. les Bastarnes
        les BurgondesLes Maudits de l’Or du Rhin
          – les Burgonds de la Grande Germanie
          – les Burgonds de Worms
          – les Burgondiensdu Nord de Genève, de la Vallée du Rhône, de la Saône et des Alpes
           – les BurgondiensBasé à Genève
           – les BurgondiensBasé à Besençon
           – les BurgondiensBasé à Lyon
           – les BurgondiensBasé à Vienne
      9. les GépidesGepidæ – Le Peuple aux mille Légions
      10. les HérulesHĕrŭli – Les Corsaires de la Mer Noire
      11. les Ruges
      12. les Skires
      13. les Vandalesles Conquérants de la peur – regnum Vandalōrum
        les Vandales – de la tribu des Hasdings
        les Vandales – union des tribus
      14. separateur_articles

      15. Le Rhin a pendant longtemps constitué une frontière naturelle entre la France et l’Allemagne. L’auteur, Rudolf Fellmann auteur de La Suisse gallo-romaine Payot, nous apprend qu’à l’époque romaine, le Rhin protégeait l’empire des Barbares, lesquels, malgré de multiples raids meurtriers, avaient été repoussés par les Romains pendant les premiers siècles de notre ère. Ce n’est qu’au V° siècle que, profitant du fleuve pris dans les glaces, les Germains franchirent la frontière et mirent à bas le limes, ce système de fortifications que les empereurs romains de Vespasien à Valentinien Ier n’avaient cessé de maintenir et de renforcer.
      16. Article suite
        Invasions-barbares-royaume-europeeurope-527-royaume-europe

      Publicités