Noblesse Carolingienne

  • Plusieurs groupes familiaux de la noblesse Carolingienne ont été partiellement reconstruit. Ils comprennent les descendants des membres subalternes de la famille Royale Carolingienne :
    1. la famille des Widonides
      • Ils sont une dynastie issue de la noblesse franque. Ses membres sont également appelés les Vitton ou les Guy-Garnier-Lantbert: les principaux prénoms de ce lignage étaient en effet Guy latin Wido, Widonis, Vidoni transformé ensuite en Guido / Vito en italien, Garnier et Lantbert. La famille a ses origines franques en Austrasie où elle donne les Évêques héréditaires von Trier; Leutwinus Trevericum fondateur du monastère de Mettlach revendiqué à la mort de son parent l’Évêques Milon von Trier par Lantbert von Trier le père de Wido de Nantes Comté de Nantes et Hrodald des Francs Comté de Vannes, il intervienne ensuite dans les Marches de Bretagne contrôlées par Roland le preux, neveu de Carolus Ier des Francs.
      • Ils passèrent ensuite en Italie où ils s’implantèrent et où certains d’entre eux furent successivement Spoletanum ducis francorum, regem ītălĭæ et impĕrātŏr augustus occĭdentālis.
        1. – Les tableaux synoptique ci-dessous rend compte du lignage
      • Origine des des Widonides famille noble Franque de Trèves dont plusieurs Archevêque de Trèves.
    2. la famille des Robertiens
      • Une famille de la noblesse franque qui tire son nom du prénom Robert – Rodbert, Chrodbert que portèrent un grand nombre de ses membres. La puissance des Robertiens, fortement implantés en Neustrie, s’explique moins par leur carrière royale intermittente que par leur capacité à renoncer au trône pour affermir leur position dans le royaume et le diriger de fait. Serviteur de la dynastie Mérovingienne puis à la dynastie Carolingienne. Le courage et la détermination de trois membres de la famille accédèrent au trône : Eudes en 888, son frère Robert Ier en 922 et le petit-fils de ce dernier Hugues Capet en 987. Les descendants de ce dernier sont nommés Capétiens et régnèrent sur la France sans interruption de 987 à 1792 (805 ans) puis de 1815 à 1848 (33 ans). Ainsi, de 888 à 1848, soit pendant environ 960 ans, la famille issue des Robertiens a joué un rôle politique de premier plan en France.