Noblesse Carolingienne

  • Plusieurs groupes familiaux de la noblesse Carolingienne ont été partiellement reconstruit. Ils comprennent les descendants des membres subalternes de la famille Royale Carolingienne :
  • separateur_articles

    1. la famille des Widonides
      • La famille a ses origines franques en Austrasie où elle donne les Évêques héréditaires de Trèves erbliche Bischöfe von Trier. Ses membres sont également appelés les Vitton ou les Guy-Garnier-Lantbert: les principaux prénoms de ce lignage étaient en effet Guy latin Wido, Widonis, Vidoni transformé ensuite en Guido / Vito en italien, Garnier et Lantbert. Ils sont une dynastie issue de la noblesse franque.
        – Le tableau synoptique ci-dessous rend compte du lignage des Widonides vassal des Carolingiens
        1. la famille des Widonides
             – de 570
          1. Le Comté de Nantes avec le Marquisat de Bretagne
               – de 786 à 831 à nouveaux de 843 à 846 et à nouveaux de 849 à 851
            1. Le Duché de Spolète
                 – de 834 à 871 et à nouveaux de 876 à 891
              1. Le Duché de Bénévent
                   – de 895 à 897
            2. Le Comté d’Herbauges
                 – au environ d’août 851 jusqu’au environ de 900
              1. La Seigneurie de Craon
                   – au environ de 900 jusqu’au environ de 1072
            3. La Seigneurie de Loches
                 – au environ de 840 à 929
          2. Le Comté de Vannes

               – au environ de 799 à 813
      • separateur_articles

    2. la famille des Robertiens
      • Une famille de la noblesse franque qui tire son nom du prénom Robert – Rodbert, Chrodbert que portèrent un grand nombre de ses membres. La puissance des Robertiens, fortement implantés en Neustrie, s’explique moins par leur carrière royale intermittente que par leur capacité à renoncer au trône pour affermir leur position dans le royaume et le diriger de fait. Serviteur de la dynastie Mérovingienne puis à la dynastie Carolingienne. Le courage et la détermination de trois membres de la famille accédèrent au trône : Eudes en 888, son frère Robert Ier en 922 et le petit-fils de ce dernier Hugues Capet en 987. Les descendants de ce dernier sont nommés Capétiens et régnèrent sur la France sans interruption de 987 à 1792 (805 ans) puis de 1815 à 1848 (33 ans). Ainsi, de 888 à 1848, soit pendant environ 960 ans, la famille issue des Robertiens a joué un rôle politique de premier plan en France.
      Publicités